surf shop

L'influence de Maxime Huscenot dans la victoire de Mick Fanning à Jeffrey bay

Les réseaux sociaux s'agitent depuis quelques jours sur la victoire de Mick Fanning à Jeffrey Bay, une belle revanche, après l'attaque requin qu'il avait subi l'année dernière sur le même spot de surf. Une histoire comme on les aime.

De nombreux internautes ont pu assister à cette magnifique victoire de l'australien, mais une des choses qui a particulièrement attiré l'attention des internautes, c'est cette planche bleue DHD avec des channels particuliers sous les dérives de celui-ci.

Belly channels Mick Fanning

De nombreux articles ont vu le jour à l'étranger, mais rien en France, et surtout la plupart de ces articles oublient de nombreux éléments. Du coup, Comptoir Du Surf a beau être un surf shop, on a décidé de prendre la plume, et de rendre à César, ce qui appartient à César.

Le shaper Christiian Bradley et le surfeur Maxime Huscenot sont les instigateurs derrière la planche victorieuse de Mick Fanning. La première planche à channels shapée par Bradley pour maxime a été réalisée, il y a deux ans et demi. Maxime raconte : «On avait décidé avec Christiaan Bradley d'essayer d'amener plus de vitesse pour mes planches dans les petites vagues. On a commencé par élargir un peu plus mes planches. J'ai voulu essayer en swallow tail car j'utilisais tout le temps squash tail. C'est alors qu'il m'a parlé des channels. Je lui ai dit oui, car j'avais vu une planche de Kelly avec des channels que j'adorais, que Christiaan avait shapé, il y a quelques années. Mais on n'a pas fait des channels classiques, c'est à dire 6 channels comme sous la planche de Kelly, mais des " Belly channels", 4 channels seulement et au-dessus des dérives. »

« La planche était magique, J'ai fait 5ème à l'US Open(dernière photo), 9ème aux Azores et 5ème à Lacanau ( août 2014). Fin septembre 2014, je recommande deux planches identiques avec des swallows tails et des Belly channels (4 channels entre les dérives). Un jour, je surfe devant chez moi à la piste, une bonne droite et Mick est à l'eau. J'ai surfé une heure avec lui et il m'a demandé s'il pouvait regarder mes planches... il était intrigué. Il a trouvé cela génial et m'a demandé des retours sur mes sensations. Puis juste avant Hawaii en novembre, j'ai reçu une notification instagram de Mick (voir photo) qui disait qu'il avait demandé à Darren, son shaper, de copier mes planches de Bradley. Darren et Christiaan sont super potes et ils ont beaucoup échangé sur le sujet. Puis à Hawaii, quand J'ai vu Mick, il me racontait qu'à snapper ses planches belly channels marchaient grave, qu'il a adoré. Mais ce n'est que la semaine dernière, 2 ans plus tard, qu'il en utilise une en compétition pour la première fois. Je les utilise depuis 2 ans maintenant et d'ailleurs même la série contre lui au quiksilver pro haha... Mais cela m'a fait plaisir de le voir fracasser Jeffrey Bay avec. Ce n'est pas le premier pro qui essaie ses planches après moi. Mais c'est vrai qu'un tel champion comme Mick ça fait plaisir, c'est très valorisant. »

Un message instagram de Mick Fanning datant de cette session, nous prouve d'ailleurs qu'il s'est vraiment inspiré des planches de Maxime. Lors d'une conférence de presse du Quik Pro 2015, on lui avait demandé s'il allait utiliser une planche avec des Belly Channels contre Maxime Huscenot, mais il nous avait répondu qu'il aimait vraiment ses planches, mais ne les utilisaient pas encore en compétition. Le pas a été franchi avec succès.

Les planches à channel ont été très à la mode dans les années 80, mais ont moins la côte ces dernières années. Il faut dire que c'est un véritable cauchemar pour les glasseurs, car cela demande une attention particulière. L'intérêt principal de ces channels est de gagner de la vitesse, mais Maxime a complété cela en ajoutant que « grâce à ses 4 channels, je ne plie plus mes planches à cet endroit, ça les renforce ». Mais pourquoi ne pas avoir fait des channels qui iraient jusqu'au tail, comme ce que l'on a l'habitude de voir. Maxime répond : «plus les channels vont au tail plus ça va vite. Mais tu perds en contrôle quand les conditions sont moins glassy, donc c'est pour garder du contrôle même si ça bouge, si le plan d'eau n'est pas parfait. »

En Australie, les ventes des Belly Channels ont explosé, au point qu'elles sont en rupture dans de nombreux surf shops.....

Comptoir Du Surf
20 B Chemin D'Hurmalaga
64210 Arbonne
FRANCE